Voir tous nos conseils de prévention

Inondations : soyez prêts à y faire face

Publié le 17 avril 2019

imginnondation

Si l’on se fie à l’expérience vécue au cours des dernières années, peu de Québécois peuvent se considérer à l’abri des inondations. En effet, on a même vu certaines zones qui étaient considérées comme étant peu à risque être atteintes par ce type de désastre. Suivez les conseils de l’équipe de L’Unique assurances générales pour vous préparer à faire face à une crue des eaux et minimiser les dommages qui pourraient être causés à votre domicile.

  1. Vérifiez ce qui est couvert par votre assurance habitation
    L’apparition de protections d’assurance contre le débordement des cours d’eau est assez récente au Québec. Selon la zone où vous résidez, différentes options pourraient être à votre disposition.

    Pour y voir clair, communiquez avec votre courtier en assurance. Cela vous permettra d’être au fait de ce qui serait couvert par votre contrat d’assurance habitation en cas d’inondation et de vérifier si vos protections sont suffisantes. Au besoin, vous pourrez aussi vous informer sur les protections qui pourraient être ajoutées selon l’endroit où vous résidez.

  2. Constituez une trousse d’urgence et gardez-la à portée de main
    En rassemblant le nécessaire pour assurer la subsistance de votre famille pendant 3 jours et en plaçant le tout dans un endroit accessible et protégé des intempéries, vous vous assurez d’être prêt à réagir en cas de situation d’urgence ou d’évacuation. N’oubliez pas d’en vérifier le contenu chaque année.
  3. Prenez des mesures préventives pour minimiser les dommages potentiels à votre sous sol et aux biens qui s’y trouvent
    • Sous-sol non fini : Si vous songez à aménager votre sous-sol, prenez en considération le fait qu’un sous-sol non aménagé est moins exposé aux pertes financières et aux dommages matériels pouvant être causés par une infiltration d’eau ou une inondation.
    • Rénovations et finition du sous-sol : Si vous décidez de réaliser des travaux au sous sol, il est recommandé d’opter pour des matériaux résistants aux moisissures.
    • Fenêtres : Puisque les fenêtres du sous-sol constituent une voie d’entrée de choix pour l’eau en cas d’inondation, prenez vos précautions pour tenter de l’empêcher de pénétrer dans la mesure du possible.
      • Veillez à ce que les fenêtres soient bien calfeutrées et que les joints soient refaits dès qu’ils sont abîmés ou affaiblis.
      • Assurez-vous que le drain de margelle évacue l’eau efficacement et retirez tout ce qui pourrait l’obstruer (ex. : feuilles mortes).
    • Clapet antiretour : Si vous n’en avez pas, il serait judicieux de faire installer un clapet antiretour pour limiter les risques de refoulement d’égout.
    • Pompe de puisard : Si vous avez un puisard, faites nettoyer et inspecter annuellement la pompe afin d’assurer son bon fonctionnement. Si votre pompe de puisard comporte une unité auxiliaire, celle-ci devrait aussi faire l’objet d’une inspection et d’une vérification de sa pile, puisqu’elle permet à la pompe de fonctionner en cas de panne électrique.
    • Meubles, électroménagers et autres biens entreposés au sous-sol : Dans la mesure du possible, ne déposez rien directement sur le sol; essayez plutôt de surélever vos biens, meubles et électroménagers. De plus, évitez de garder des biens de valeur au sous-sol.
    • Réservoir ou appareil de chauffage central : Qu’il soit situé au sous-sol ou à l’extérieur, veillez à ce que tout réservoir ou appareil de chauffage soit fermement maintenu en place à l’aide de fixations prévues à cet effet. Cette mesure réduira les risques de déversement ou de dommages causés par le déplacement ou le basculement de ces objets massifs.
    • Aménagement du terrain : Afin de réduire les risques d’infiltration, assurez-vous que votre terrain soit aménagé de manière à empêcher l’accumulation d’eau près des fondations. Celui-ci devrait s’incliner par une pente descendante sur au moins six mètres à partir des fondations. De plus, afin de limiter l’érosion du sol autour du bâtiment, plantez-y des végétaux résistants et adaptés au climat de la région
  4. Dès qu’un cours d’eau menace de déborder dans votre secteur, restez à l’affût des informations transmises par les autorités et soyez prêt à agir vite
    • Préparez un nécessaire à emporter en cas d’évacuation, incluant votre trousse d’urgence.
    • Écoutez les médias de la région et surveillez les informations diffusées par les autorités pour connaître l’évolution de la situation et les mesures à prendre. Ces informations se trouvent généralement sur les sites Internet suivants : 
  5. Agissez dès que votre résidence est exposée à des risques d’infiltration élevés
    Afin d’assurer votre sécurité et celle de votre famille, et de limiter les dommages matériels, vous devriez poser les gestes suivant savant que l’eau ne s’infiltre dans votre résidence :
    • Coupez toute alimentation d’énergie (électricité, mazout ou gaz). Attention! Si l’eau a déjà commencé à pénétrer, ne tentez surtout pas de couper l’alimentation en électricité vous-même! Dans cette situation, vous devez appeler Hydro-Québec sans attendre.
    • Faites tout ce que vous pouvez pour empêcher l’eau d’entrer et de monter :
      • placez des sacs de sable autour du bâtiment;
      • ajoutez des membranes imperméabilisantes sur toute ouverture par laquelle l’eau pourrait entrer;
      • si vous demeurez près du Fleuve, placez des panneaux de bois dans les fenêtres qui font face au rivage.
    • Vérifiez que votre clapet antiretour fonctionne bien. Si vous n’en avez pas, bouchez le drain et les conduites d’égout.
    • Montez le plus d’objets possible aux étages supérieurs, sans oublier les produits dangereux ou chimiques.

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec lui!

Trouvez un courtier