Voir tous nos conseils de prévention

Piscine et spa : 3 bonnes pratiques pour votre sécurité

Publié le 26 juillet 2019

imghabitspa

L’été, c’est la saison des baignades relaxantes et rafraîchissantes! Vous avez fait construire une piscine ou un spa et voulez profiter au maximum de votre installation? Suivez ces trois bonnes pratiques de L’Unique assurances générales pour prévenir les accidents et les réclamations d’assurance habitation.

1. Communiquez avec votre courtier pour bien assurer votre installation 

Vous avez opté pour un modèle gonflable? Ce genre d’installation temporaire est déjà couvert par votre contrat d’assurance habitation. Mais pour tout autre type de spa ou de piscine, vous devrez ajouter une protection à votre contrat pour être bien protégé contre certains dommages, par exemple le poids de la neige ou de la glace. 

Différentes protections sont offertes selon le type d’installation. En règle générale, elles couvrent :

  • la piscine ou le spa lui-même;
  • l’équipement servant à entretenir la structure et à traiter et chauffer l’eau;
  • la plate-forme ou le patio attaché à l’installation et qui lui donne directement accès;
  • les frais de main-d’œuvre nécessaires pour remplacer ou réparer la piscine ou le spa après un sinistre. 

Pour assurer adéquatement votre installation :

  1. Dites à votre courtier que vous avez une piscine ou un spa quand vous assurez la maison pour la première fois, ou avisez-le dès que vous prévoyez procéder à l’installation. 
  2. Énumérez à votre courtier tous les équipements que vous utilisez avec votre spa ou piscine, notamment pour le chauffage et l’entretien.
  3. Renseignez-vous sur la façon dont les indemnités seront calculées en cas de sinistre. Pourquoi? Parce que la méthode varie d’un assureur à l’autre. Certains assureurs tiennent compte de la dépréciation, soit la baisse de valeur des installations depuis l’achat. Ainsi, l’indemnité potentielle diminue avec l’âge de votre piscine ou spa. Par exemple, si la toile de votre piscine a plus de 10 ans, l’indemnité maximale pourrait être fixée à 25 % de la valeur de la toile à l’état neuf.

Bon à savoir : Certains assureurs, dont L’Unique, ne tiennent pas compte de la dépréciation lorsqu’un sinistre nécessite le remplacement d’une piscine creusée ou d’un spa. De plus, les frais de main-d’œuvre nécessaires au remplacement ou à la réparation de la piscine creusée ou du spa ne sont pas dépréciés. Informez-vous auprès de votre courtier!

2. Respectez toutes les règles en vigueur

Malgré les efforts de prévention déployés chaque année, il arrive encore que des gens se noient dans des piscines et spas résidentiels. Le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles prévoit donc plusieurs mesures d’aménagement conçues pour réduire au minimum le risque de noyade.

Voici vos obligations en tant que propriétaire ou futur propriétaire d’une piscine ou d’un spa :

  • Obtenir un permis de votre municipalité avant de construire, d’installer ou de remplacer une piscine ou toute structure conçue pour permettre ou empêcher l’accès à la piscine.
  • Poser une clôture avec système de fermeture et de verrouillage automatiques pour sécuriser l’accès à la piscine.Respectez les dimensions réglementaires : hauteur minimale de 1,2 m et espacement inférieur à 10 cm entre les barreaux. 
    OU
    Poser un couvercle rigide muni d’un cadenas pour empêcher l’accès au spa.
  • Poser une échelle ou un escalier pour l’accès aux piscines creusées ou semi-creusées.
  • Laisser une bouée ou un gilet de sauvetage à portée des baigneurs en tout temps.
  • Installer les appareils connexes (ex. : pompe, filtreur) dans un endroit inaccessible : sous le patio, à l’intérieur de la clôture ou à plus de 1 m de la clôture ou de la piscine.

3. Soyez toujours prudent et vigilant

Même avec des installations sûres et conformes, le risque de noyade ne peut être complètement éliminé. C’est pourquoi la Société de sauvetage rappelle qu’il faut adopter un comportement sécuritaire et assurer une surveillance adéquate en tout temps.En résumé :

  • Soyez prêt à intervenir en cas d’urgence.
    Sauriez-vous reconnaître les signes de noyade? Voici les trois principaux : visage et regard vers le haut, expression paniquée, mouvements vigoureux des bras. Envisagez aussi de suivre une formation de premiers secours et de réanimation cardiorespiratoire.
  • Ne laissez jamais sans surveillance les enfants de moins de 12 ans.
    Avant la baignade, vérifiez que tout le nécessaire – téléphone, boissons, serviettes, crème solaire – est à proximité de la piscine.
    Pendant la baignade, surveillez les enfants sans faire autre chose en même temps.
    Vous devez quitter les enfants des yeux? Confiez la surveillance à un autre adulte ou dites aux enfants de sortir et de vous accompagner.
  • Ne vous baignez jamais seul. Cette règle vaut autant pour les piscines que pour les spas.
  • Ne mélangez pas alcool et spa.
    Si vous êtes en état d’ébriété, n’allez pas dans le spa. Même chose pour vos invités! La température élevée de l’eau peut provoquer la somnolence ou augmenter les effets de l’alcool.
  • N’oubliez pas que la baignade dans un spa est déconseillée à certaines personnes : les femmes enceintes, les petits de moins de 5 ans et les personnes souffrant d’hypertension ou de problèmes cardiaques.
  • Ramassez tous les jouets de piscine et refermez bien les accès après la baignade pour éviter que de jeunes enfants soient tentés de se baigner seuls.

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec lui!

Trouvez un courtier